Le Café Campana au Musée d’Orsay : à la bonne heure

Le Café Campana, situé à la sortie de la galerie des Impressionnistes, est un point de passage obligé pour les milliers de visiteurs qui viennent chaque jour au Musée d’Orsay admirer les célébrissimes Renoir, Degas et autres Monet. Il est de ce fait particulièrement bruyant, car il n’y a aucune séparation physique – à l’exception d’une corde – entre la salle du café et le couloir du musée.

Ambiance onirico-aquatique ?
Des Lustres godets

Comme le Café du Musée des Instruments de musique à Bruxelles déjà visité, le Café Campana a été récemment rénové dans un esprit attentif aux détails Art Nouveau de l’ancienne Gare d’Orsay construite pour l’Exposition Universelle de 1900. L’architecture intérieure du café mise tout particulièrement sur la grande Horloge qui, tout en transparence, orne le mur extérieur et offre une vue saisissante sur la Rive droite de la Seine, du Louvre aux Tuileries.

La décoration intérieure a été réalisée par les Frères Campana, de célèbres designers brésiliens qui ont souhaité créer une ambiance « onirico-aquatique », disent-ils, inspirée d’Emile Gallé et de ses dessins d’animaux marins. Le résultat : une étrange profusion d’armatures métalliques orangées, de lustres dorés et de chaises en forme de galets…

Côté carte, le café propose une carte de brasserie parisienne, à des prix assez élevés. J’ai pris le plat du jour, un Udon de bœuf mariné sauté, qui n’était pas mauvais. La lenteur du service, le bruit ambiant, m’ont dissuadée de commander un dessert ou un café : c’est dire ! Il faudra y retourner pour l’heure du thé – le chariot des pâtisseries était plutôt appétissant.

Le plat du jour : ambiance japonaise !

/
Café Campana, Musée d’Orsay, 1 rue de la Légion d’honneur, Paris. Site internet

/

1 commentaire

Laisser un commentaire