Djanogly Café à la Tate Gallery : so british (pour le meilleur et pour le pire)

Le Café Djanogly est situé en sous-sol de la Tate Gallery, musée d’art britannique devenu au début des années 2000 « Tate Britain » par opposition et en complément à la « Tate Modern » qui s’installe alors au bord de la Tamise dans une ancienne usine électrique (et qui fera bien sûr l’objet d’un prochain billet). Le Café Dajogly fait face au Rex Whistler Restaurant, bien plus chic. Tous deux accueillent chaque jour un nombre très important de visiteurs : il est à parier que la gratuité du musée incite à faire quelques emplettes dans l’une des boutiques ou à prendre un verre au café.

Le Café Djanogly avant l’arrivée des premiers visiteurs…

J’ai été amenée à fréquenter plusieurs jours ce vaste espace un peu froid quand il est vide (ce qui n’arrive qu’à l’ouverture ou à la fermeture). Un self-service propose des boissons chaudes (les baristas affectionnent particulièrement les commandes de macchiatto, car ils font entre eux un concours de « cœurs »…) et froides, des plats chauds et des salades entre 11h et 16h. A mon actif, trois déjeuners, trois essais diversement concluants : une soupe carottes cumin vraiment peu ragoûtante dans l’assiette, mais en réalité très savoureuse ; une tarte sucrée-salée poire stelton, très british mais que je n’ai pas aimée du tout, et enfin, le plus réussi, une salade de lentilles au saumon frais avec une sauce soja. Côté dessert ou tea time, cookies au pavot, cake raisin-pistache, et autre carrot cake ont été des découvertes gustatives intéressantes ! Preuve est faite que même dans l’un des plus grands musées du monde, il est possible de proposer une carte très locale, en l’occurrence ici très « british ».

Vous prendrez bien un petit machiatto ?
Trois jours, trois déjeuners

/

 

Djanogly Café, Tate Britain, Millbank, Londres. Site internet.

Laisser un commentaire