Garden Café du Dickens Museum : tea time au jardin

Ce billet fait partie d’une série printanière consacrée aux cafés dotés des plus belles terrasses et jardins. Episodes précédents : Le Café des musées Gadagne de Lyon, et le Café du Musée Rodin

Parmi les musées méconnus et insolites, le Dickens Museum de Londres tient une bonne place. Situé dans le quartier de Bloomsbury, il ne paie pas de mine de l’extérieur. Au milieu d’une longue rangée de petites maisons identiques à la façade en briques, si caractéristiques de l’Angleterre industrielle, où la seule fantaisie est souvent la couleur de la porte d’entrée, seul un modeste panneau indicateur invite le passant curieux à s’arrêter un moment.

Que de briques…
La salle à manger de la famille Dickens

Bien lui en prend, car le lieu est formidable. Il s’agit d’une des maisons où habita Charles Dickens en 1837-1838, deux années décisives pour sa carrière : celles où il écrivit Oliver Twist et Pickwick Papers, connut la gloire et s’intégra au Tout-Londres artistique. Sur cinq niveaux, de la buanderie en sous-sol à la nursery sous les toits, le visiteur déambule dans la maison-musée, et est initié à la vie domestique et littéraire de l’époque.

Fauteuils cosy par temps de pluie
Premiers rayons de soleil: tea time en plein air !

Son café est réputé, à juste titre, pour être le plus sympathique café-jardin de musée de Londres (oui, de tels classements existent !). Il est situé à l’arrière de la maison, au niveau inférieur, attenant à la cuisine. Pour les jours de pluie : une salle intérieure très chaleureuse avec ses fauteuils clubs en cuir et ses bibliothèques anciennes (remplies d’éditions en toutes langues de romans de Dickens, bien sûr). Dès que pointent les premiers rayons de soleil, comme en cette belle journée de mars où je l’ai fréquenté, il est possible de s’installer dehors, dans un jardin protégé du bruit de la ville par de beaux murs de briques sombres. Des fleurs colorées, une fontaine glougloutante, de belles chaises en fer forgé… de quoi déguster en toute sérénité une cup of tea – j’ai essayé le thé de la semaine, étrange mélange de menthe, de pomme et de papaye – accompagnée d’un scone bien chaud. Pour les plus gourmands, des pâtisseries de toutes sortes ; et pour le déjeuner, le café propose une formule à £10 avec soupe ou salade, cake ou quiche, et boisson chaude. On reviendra !

/

Garden Café, Dickens Museum, 48 Doughty Street (Londres). Site internet.

 

 

Laisser un commentaire