Le Café des musées Gadagne : culture en terrasse dans le Vieux Lyon

Terrasses et jardins

Voici venir le printemps, donc les beaux jours : je commence donc une série de chroniques consacrées aux cafés de musée disposant de belles terrasses et jardins, où il fera bon s’arrêter, à l’ombre, après la visite.

Certains des cafés déjà chroniqués font partie de la sélection, et je vous y renvoie :

Si vous avez des suggestions d’ajouts à cette liste, n’hésitez pas à les indiquer dans un commentaire (tout en bas de cette page). Grand merci !

Et maintenant, place à l’évocation du splendide cadre dans lequel est installé le Café des Musées Gadagne, à Lyon.

 

Le Café des musées Gadagne : culture et terrasse dans le Vieux Lyon

Le Café est situé au quatrième et dernier étage de l’hôtel de Gadagne, magnifique édifice de la Renaissance qui abrite en son sein deux musées enchâssés l’un dans l’autre, et on ne peut plus différents : le musée d’histoire de Lyon et le musée des arts de la marionnette. Adossé à la Colline de Fourvière, au cœur du quartier dit du « Vieux Lyon » classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, le bâtiment est construit dans une telle pente que le dernier étage est également de plain-pied ce qui permet au Café de proposer une terrasse et l’accès à un vaste jardin.

Bienvenue au Café

Comme tout l’édifice, le café a été rénové récemment et décoré dans un goût géométrique mais chaleureux. A l’intérieur, une salle de restauration et une mezzanine pouvant accueillir un groupe, où l’on peut savourer, comme nous l’avons fait, le plat du jour : un grenadin de porc, sauce miel romarin, accompagné de chou farci et d’un gratin dauphinois, sans oublier le verre de côtes du Rhône ; en dessert, parmi un choix restreint, un tiramisu au spéculoos, très réussi. La carte est limité, mais variée, originale et séduisante.

Plat de résistance…
… puis une petite gourmandise

Aux beaux jours, le Café déborde sur le jardin de l’hôtel Gadagne, qui dès le 14e siècle servait de jardin – potager et verger – aux familles des environs. Au 16e siècle, la Famille Pierrevive y crée un espace expérimental, où espèces exotiques en pot (orangers, grenadiers, citronniers) voisinent les pavots à opium et les roses trémières, tout juste introduites en Europe : il doit refléter la richesse et l’ouverture d’esprit de ses propriétaires. Doté d’un réseau hydraulique au 17e siècle, puis d’une pergola sur trois côtés et de grottes au 19e siècle, c’est un jardin pluriséculaire qui a été rénové ces dernières années et doté d’une nouvelle composition paysagère qu’apprécieront tous ceux qui prendront place en surplomb, sur la terrasse du Café !

La terrasse, en surplomb
Paysage d’hiver

/
Café des Musées Gadagne, 1 place du Petit Collège, Lyon. Site internet. 

5 commentaires

Laisser un commentaire